La course du Run 2010

Cet été, on court en famille !

Il y a un an, je terminais la course du Run 2009 avec un sourire radieux, après avoir pris un pied d’enfer à courir dans les flaques, bien décidé à en re-découdre coûte que coûte l’année suivante. La fête était belle, l’enthousiasme communicatif et l’ambiance festive ; toute la petite famille venue pour m’encourager voulait en être l’année suivante, cette année donc, avant-hier pour être précis.

Sur un air de défi, ces dames se mirent donc à la course à pied avec comme objectif de participer à l’édition 2010 et de passer la ligne d’arrivée. Après le désormais traditionnel pique-nique d’avant course, nous voila donc entassés sur la plage et par effet de propagation, nous sommes toute une petite troupe à nous aligner sur la ligne de départ.

J’essaye de détendre l’atmosphère avec un succès très relatif et commence à faire l’inventaire des forces en présence. Les pieds, ça va. J’ai fini par en avoir marre de glisser dans la boue lors de mes précédents trails et je me suis offert des Supernova Riot que je vais tester en course pour la  première fois. Les cuisses, ça tiendra. Je sens bien que les 400 bornes de vélos ingurgités ces trois derniers jours pour venir de Paris ont laissé des traces mais franchement, je m’attendais à pire. Sans compter que j’ai retrouvé ma ligne de jeune homme ;-). Le mental ? En acier trempé ! Dussè-je exploser en plein vol, je vais partir à 110% de mes capacités et serrer les dents pendant 7,4 km car bien qu’assumant assez bien mon statut de poireau, aujourd’hui j’ai envie d’être dans la première moitié du classement, pour changer. Et puis après une fin de saison en demi-teinte et une vilaine blessure à l’épaule, c’est la dernière occasion de faire quelque chose, d’autant que toutes les conditions s’y prêtent. (suite…)

3e Baladavélo : direction le Nord-Cotentin

Paris – Quettetot #2 : on remet le couvert !

Il y a un an, nous partions sur les routes pour une première expérience de cyclocamping qui devait nous mener jusqu’à Quettetot, petit bourg du Nord-Cotentin situé à quelques kilomètres de Bricquebec, entre Valognes et Cherbourg. Ça nous avait bien plu, alors on a décidé de recommencer.

J-2 : patience et langueur de temps

Drôle de blague que nous ont fait les décideurs de la mairie pour laquelle je travaille, de décréter que cette année le mois de juillet se finirait le mercredi 4 août. Le départ est donc pour jeudi et déjà quelques questions m’assaillent : La météo sera-t-elle plus clémente que lors de la Baladavélo #2 du mois de juin au cours de laquelle des millions d’hectolitres de pluie nous sont tombées sur le paletot ? Ma clavicule, qui a décidé il y a un mois et demi d’aller voir un peu dehors ce qui s’y passe, me laissera-t-elle faire quelques 25 heures d’effort en 3 jours sans se rappeler à mon bon souvenir ? Tom ira-t-il au bout du périple, déjouant ainsi tous les pronostics ? Mon fidèle 5.2 tiendra t-il la route sans pépin mécanique ? Dans quel état serons-nous à l’arrivée après 360 bornes de vélo pour aller le lendemain gambader dans les flaques lors de la course du Run ? (suite…)