Odysséa 2010

Une fausse course pour la bonne cause

egerie 2010 odysseaCe fut un bien beau dimanche. Un peu trop beau même, avec un je ne sais quoi d’un peu inquiétant dans ce soudain redoux qui contrastait de façon ostentatoire avec le temps exécrable dont Mère Nature nous avait abreuvé toute la semaine. On avait commencé à sortir les pulls, rallumé les radiateurs et soudain, sans prévenir, abruptement, il se mit à faire chaud comme en plein été. Cet inexplicable phénomène météorologique n’a d’ailleurs duré que trois petites heures, juste le temps de signer une nouvelle contre-performance mémorable. Le lendemain il plut et tout rentra dans l’ordre.

Mais trêve de circonvolutions sur le temps qu’il fait pour se recentrer sur ce temps après lequel on court car il ne s’agit finalement que de ça. Je participe à l’Odysséa, une course caritative particulièrement bien organisée et dont l’ensemble des recettes vont à la lutte contre le cancer. Je délaisse donc pour la première fois le 10 km de Paris Centre qui se court le même jour et qui m’avait laissé un souvenir plus que mitigé lors de sa dernière édition. Je suis engagé aux côtés de 11 autres coureurs dans l’équipe du siège de la Croix-Rouge française qui participe au challenge entreprise. Me voilà donc moi aussi affublé de mon t-shirt rose, prêt à en découdre avec ce 10 km boisé à l’ambiance particulièrement conviviale. Je suis sur la ligne de départ au milieu de 5500 autres coureurs et coureuses avec mes doutes, mes objectifs, mes craintes. Pour beaucoup de coureurs, il semble évident que c’est la première fois qu’ils s’alignent sur une course et le stress est perceptible sur de nombreux visages. Moi-même je me surprends à fantasmer sur une course irréelle, où touché par la grâce je filerais vers la ligne d’arrivée en 45 minutes. Amateurs de récits épiques, passez votre chemin, il n’y aura pas de miracle. Mes récits de 10 km se suivent et se ressemblent mais encore une fois, mes chances de battre mon record sur la distance sont anorexiques.

(suite…)