Les 20 km de Paris en mode mouillé

Pieds de plomb, déluge et mauvais chocolat

logo 20 km de Paris 2012J’avais pas, mais alors pas du tout envie d’y aller ! Je me suis donc fait violence comme jamais. Il faut dire qu’ayant déjà planté le Paris-Versailles 15 jours plus tôt,  je ne pouvais pas décemment me permettre de renoncer deux fois de suite, au risque de me griller définitivement avec le service des sports qui finance généreusement mes inscriptions aux courses populaires parisiennes depuis plusieurs années.

Sauf qu’en tout état de cause, je n’étais absolument pas en état pour enquiller 20 km dans de bonnes conditions. Je me suis donc rendu à cette grande fête de la course à pied avec les cinq kilos pris cet été et jamais reperdus, un coupe-vent dérisoire pour lutter efficacement contre les conditions climatiques exécrables de ce dimanche, le moral dans les chaussettes après le plantage de mon niveau 3, très fatigué, mal entraîné et bof motivé. (suite…)