20 kilomètres de Paris 2017

9 microscopiques secondes

Alors, ces 20 km de Paris, on se la joue comment ? Si vous m’aviez posé cette question il y a 3 mois, en plein été, lorsque je m’entrainais au soleil, je vous aurais répondu sans hésiter : « on s’attaque au record et on y croit ».

Si par contre, si vous m’aviez posé la question le  matin du départ, pendant que je ruminais devant ma tasse de café, je vous aurais sans doute fait une réponse très différente.

20 km de ParisTout l’été, ces 20 km étaient mon objectif prioritaire. Contraint de faire l’impasse sur Paris-Versailles après avoir oublié d’envoyer mon dossier d’inscription, j’avais décidé de ne m’entraîner que pour ça. Pas de côtes, peu de VMA, juste des sorties régulières et des passages à 11 km/h pour avoir l’allure bien dans les jambes le jour J.

Et puis comme souvent à la rentrée, le quotidien a repris le dessus. Journées de boulot interminables, climat automnal déprimant, incapacité à maintenir un poids décent, bref ça restait jouable mais sans trop de conviction. Et puis s’est présentée à moi une opportunité de faire quand même le Paris-Versailles.  J’aurais pu et dû dire non mais voila, vous savez comme je suis, j’aime pas gâcher. J’y suis donc allé et ce fut catastrophique. Le genre de course qui se passe tellement mal qu’il est presqu’impossible d’en faire un article rigolo. J’explosais en vol au 13e kilomètres et finissait la course au petit trot, passant la ligne en boitant à plus de 12 minutes de mon record. Affligeant. (suite…)