Les sentiers de la Hague 2018

Moi, mes adversaires imaginaires et l’air du Cotentin

[Préambule]Avoir un copain imaginaire, quand on est un petit enfant, c’est mignon. Quand on est adulte, on parle généralement de schizophrénie. C’est tout de suite moins mignon. Mais si on fait de la course en pied, alors là, ça va. Ton ami imaginaire, c’est ta montre qui te le crée. On appelle ça un virtual partner. Un coureur théorique, régulier comme un robot qui court devant toi mais que tu ne peux pas voir. Bref, un truc bien con. Je boycotte. Mais ce dimanche, dans le même esprit, j’ai développé un nouveau concept : la virtual race in my mind.

Je profite en effet d’une escapade dans le Cotentin pour m’inscrire aux sentiers de la Hague. 31e édition, du solide me dis-je. Les sentiers du coin, je connais. Il y a un peu moins de 2 ans, j’avais vécu l’enfer sur les sentiers d’Allonne, un trail local où j’avais fini bon dernier dans ma catégorie, boité pendant 3 jours et mis près d’un mois à me remettre de cette sortie catastrophique et épouvantablement mal gérée. Je m’étais promis qu’on ne m’y reprendrait plus mais voilà, le temps passe et la gourmandise reprend le dessus. Et sur le papier, cette course, c’est le rêve : l’anse Saint Martin, Omonville la Rogue, que des endroits magnifiques. J’opte pour le 15 km, ma distance préférée et en route pour l’aventure.

Le départ se fait au Manoir du Tourp, un bien bel endroit. Je récupère mon dossard en un clin d’oeil et je poireaute en attendant le départ. Il y a une arche un podium, des tas de traileurs avec des dossards, du café en libre service, bref ça a l’air super bien organisé et j’ai hâte de m’y coller. (suite…)